Les Nations unies interdiront

toute forme de clonage humain

si nous agissons dès maintenant !

 

Le Saint-Siège a besoin de votre aide immédiatement !

 

Chers amis de C-FAM,

 

            Nous avons, en ce moment même, l’occasion rare et extrêmement critique de remporter une victoire capitale aux Nations unies dans notre combat pour la protection du caractère sacré de la vie humaine, et de faire reculer la culture de mort.

 

            Mais… nous devons agir maintenant ou nous perdrons cette chance !

 

            Voici de quoi il s’agit…

 

            D’ici quelques semaines, le délégué du Saint-Siège aux Nations unies, l’archevêque Celestine Migliore, mènera le combat pour obtenir de l’Assemblée générale des Nations unies qu’elle vote l’interdiction complète de tout clonage humain partout dans le monde.

 

            Ce combat se prépare depuis des années – et nous sommes maintenant arrivés au moment décisif.

 

            Si nous perdons cette chance – la victoire pourrait nous échapper à jamais.

 

            C’est que, jusqu’à présent, les partisans du clonage aux Nations unies et ailleurs ont préconisé une interdiction « partielle » du clonage humain. Ce qui veut dire qu’ils acceptent l’interdiction du clonage dans le cas des « naissances vivantes », mais refusent de l’interdire pour ce qu’ils appellent malhonnêtement le « clonage thérapeutique ».

 

            Mais le Vatican, les Etats-Unis et de nombreuses nations d’Amérique latine préconisent une interdiction totale du clonage qu’ils jugent moralement et éthiquement répréhensible.

 

            Au cas où vous ne seriez pas au courant des nuances concernant le clonage à l’heure actuelle, permettez-moi de prendre un moment pour vous l’expliquer.

 

            Premièrement, le clonage consiste à extraire le noyau d’un œuf non fécondé et à le remplacer par le noyau cellulaire d’une autre personne. Il en résulte la création d’un embryon humain qui est la réplique exacte de la cellule donatrice.

 

            Et cela est très dangereux car l’embryon humain est alors à la merci d’expérimentations pouvant entraîner sa mort !

 

            De nos jours, des scientifiques tentent de cloner des embryons pour deux raisons. 

 

            La « naissance vivante », ou clonage « reproductif » tente d’implanter des embryons clonés dans l’utérus afin d’obtenir une naissance. Mais il existe aussi un clonage « thérapeutique » – ou plus exactement un clonage humain expérimental – qui utilise un embryon cloné pour le détruire délibérément afin d’en extraire des cellules souches pour la recherche scientifique.

 

            Mes amis…

 

L’ALLEMAGNE NAZIE N’AGISSAIT PAS AUTREMENT !

 

            L’archevêque Renato Martino, ancien nonce apostolique du Vatican aux Nations unies, l’a déclaré :

 

« Avec le clonage thérapeutique, des embryons humains sont utilisés pour disposer de cellules spécialisées destinées au traitement de certaines maladies, et sont ensuite détruits. Cette exploitation d'êtres humains, voulue par certains milieux scientifiques et industriels, est soutenue par des intérêts économiques. Elle provoque une répugnance éthique et constitue une offense gravissime pour la dignité de l'homme et le droit à la vie. »

 

            Le délégué de l’Espagne aux Nations unies ajoute sa voix pour une interdiction totale :

 

« Nous considérons que l’être humain existe dès le moment où survient un génome unique et distinct, qu’il soit différent ou identique à celui d’un autre être humain. L’Espagne croit qu’il est nécessaire de parvenir à un accord sur l’interdiction universelle du clonage humain. »

 

            Et le délégué des Etats-Unis a déclaré :

 

« Le clonage humain est un développement extrêmement troublant de la biotechnologie. Il est en lui–même moralement contestable et constitue un dangereux précédent. »

 

            Le fait est que l’idée d’une interdiction mondiale pour toute forme de clonage humain est en train de gagner du terrain aux Nations unies.

 

            (Cela est tout à fait extraordinaire. Pour une fois, nous ne sommes plus sur la défensive ! Nous passons à l’attaque et nous pouvons gagner ! Et vous serez heureux d’apprendre que C-FAM est au cœur du débat depuis quelques années. Grâce à votre aide, nous avons été parmi les principaux leaders dans ce combat.)

 

            C’est le Costa Rica qui a fait la proposition d’une interdiction totale, solidement appuyé par les Etats-Unis, l’Espagne, l’Italie, le Vatican et les Philippines. La proposition est maintenant secondée par 52 pays. Et beaucoup d’autres pays ont laissé entendre privément qu’ils appuieraient une interdiction totale au moment du vote.

 

            Seuls une poignée de pays – ceux où le clonage expérimental humain est légal  (et même financé par le gouvernement) comme le Royaume uni, Singapour et la Chine communiste – sont en faveur de l’interdiction « partielle » seulement, qui permettrait l’horrible expérimentation du clonage humain.

 

            C’est que le clonage expérimental humain est une question d’argent – et non de clonage reproductif.

 

            L’industrie biotechnique veut avoir la liberté de faire tout ce qu’elle veut dans le domaine du clonage humain expérimental. Ces gens veulent créer des fermes d’embryons humains – et élever des embryons pour l’expérimentation et les tuer ensuite lorsqu’ils deviennent inutilisables. On appelle cela « cloner et tuer » – et c’est dans cette direction malsaine que se dirigera notre société si nous ne mettons pas fin immédiatement à cette monstrueuse pratique.

 

Le Dr Frankenstein et la Culture de Mort

 

            Le clonage humain n’est qu’un exemple de la façon dont notre société traite la vie humaine de nos jours. Elle est strictement utilitariste et totalement égoïste.

 

            Créer une vie humaine pour ensuite la tuer, cela s’appelle incontestablement un meurtre – même si cette vie nouvelle est aussi minuscule qu’un embryon.

 

            Cela me rappelle ce qu’écrivait le Dr Seuss dans Horton Hears a Who : « Une personne est une personne, si petite soit-elle. »

 

            Mais vous ne pouvez pas dire cela aux partisans du clonage. Peu leur importe la nouvelle vie humaine qu’ils viennent de créer. Ce qui les intéresse, c’est leur propre vie.

 

            Voici quelques-unes des épouvantables raisons pour lesquelles ces gens veulent le clonage humain expérimental, des raisons relevées sur le site de Human Cloning Foundation :

 

            NOTE : Ces textes ont été pris sur le site Web de la Human Cloning Foundation qui est favorable au clonage. Nous vous les présentons pour donner un exemple de la façon dont le clonage est vendu au public.

 

            Un remède à la calvitie - Il existe une possibilité d’utiliser la technologie du clonage pour regarnir un crâne qui devient chauve. Par exemple, le clonage peut servir à prélever des greffons de la tête du patient pour les cultiver… et les réimplanter ensuite aux endroits désirés. Cela éliminera la nécessité de pratiquer une incision à l’arrière du cuir chevelu du donneur et AUGMENTERA littéralement la quantité de cheveux du patient.

 

            Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique –  Grâce au clonage humain et à sa technologie, les jours des implants mammaires en silicone et des autres procédés esthétiques pouvant provoquer des réactions immunitaires seraient bientôt révolus. Avec cette nouvelle technologie, au lieu d’utiliser des matériaux étrangers, les médecins pourront cultiver des os, de la graisse, des tissus conjonctifs ou du cartilage qui correspondent exactement à ceux du patient. Chacun pourra modifier son apparence selon ses désirs sans risquer une fuite de silicone dans le corps ou les autres problèmes causés actuellement par la chirurgie plastique.

 

            Couples gays - Les couples gays connaissent bien des problèmes… sans parler de toute la controverse… lorsqu’ils décident qu’ils sont prêts à accueillir un enfant. Des gens contestent leur droit d’élever un enfant auquel ils ne sont pas techniquement apparentés dans un style de vie jugé inférieur à ce que la société considère comme normal. Le clonage humain permettrait à deux homosexuels de prélever 23 chromosomes de chacun des partenaires pour les implanter dans le même œuf de façon à avoir un enfant qui serait véritablement le leur. De la même manière, deux lesbiennes pourraient utiliser la même technologie pour concevoir leur propre enfant en utilisant leurs propres 23 chromosomes.

 

            Mauvais parents – Vos parents ont-ils gâché votre vie ? Étaient-ils alcooliques ? Avez-vous été battus ou agressés sexuellement ? N’avez-vous jamais eu la moindre chance ? Chose intéressante, le clonage humain vous permet d’avoir l’occasion de participer au choix des parents pour votre clone.

 

            Un pas vers l’immortalité – Le clonage humain consiste essentiellement à prendre l’ADN d’un être humain et à ramener son âge à zéro. Le Dr Richard Seed, un des principaux partisans du clonage, espère que le clonage nous permettra de comprendre la manière de ramener l’ADN humain à l’âge de 20 ans ou à tout autre âge de notre choix. Le clonage serait un pas de plus vers une fontaine de jouvence.

 

            Vous voulez que votre clone puisse mener l’existence qui était faite pour vous  La Human Cloning Foundation a été surprise par le nombre de personnes qui lui écrivent pour dire qu’elles aimeraient avoir un clone pour mener l’existence pour laquelle elles étaient faites. Ce sont souvent des gens qui ont souffert en raison de terribles handicaps physiques ou mentaux et qui pensent qu’on leur a volé les possibilités qu’ils auraient dû avoir dans la vie. Certains considèrent cette vie comme un sacrifice pour que celle de leur clone soit enrichie.

 

            Je m’arrête là. Si ces gens n’étaient pas tout à fait sérieux, tout cela ne serait qu’une mauvaise plaisanterie.

 

            Mais ce n’est pas une plaisanterie.

 

            Partout dans le monde, de nouveaux instituts de clonage et de recherche sur les cellules souches embryonnaires surgissent dans les grandes universités. Aux Etats-Unis, par exemple, les Californiens se préparent à voter en novembre trois milliards de fonds d’obligation pour financer la recherche embryonnaire. Des scientifiques de l’Université d’Harvard ont récemment créé 17 nouvelles lignes de cellules souches embryonnaires, et les chercheurs de Chicago en ont produit 50 de plus.

 

            Un futur à la Frankenstein n’est plus très éloigné si nous ne parvenons pas à remporter la victoire sur les partisans du clonage dès maintenant.

 

             C’est pourquoi je voudrais vous demander d’aider C-FAM à obtenir l’interdiction totale du clonage humain lors du vote qui doit avoir lieu aux Nations unies dans les semaines qui viennent.

 

Aidez-nous, s’il vous plaît !

 

            La première chose que je vous demande est de SIGNER et de nous RETOURNER la pétition ci-jointe à l’intention de l’Ambassadeur du Canada aux Nations unies, M. Allan Rock, afin d’exprimer votre point de vue sur la question. Nous pourrons ainsi remettre un grand nombre de pétitions signées entre les mains de l’Ambassadeur lors de l’Assemblée générale des Nations unies au moment clé du débat qui s’en vient en octobre prochain.

 

L’Ambassadeur aux Nations unies doit savoir que le peuple du Canada

NE VEUT PAS que le clonage humain continue !

 

            L’interdiction sera mise au vote dans les prochaines semaines, de sorte que nous devons avoir de vos nouvelles maintenant pour rassembler toutes les pétitions en faveur de l’interdiction. Veuillez donc signer et nous retourner sans tarder cette pétition dans l’enveloppe ci-jointe.

 

            Je dois également solliciter de vous une deuxième faveur qui est de nous aider financièrement. Comme vous le savez, nous sommes toujours « sur le fil du rasoir » ici à C-FAM et, dans les prochaines semaines, nous aurons besoin de fonds supplémentaires pour organiser une campagne médiatique éclair, intensifier notre lobbying personnel aux Nations unies et parler aux délégués de tous les pays du monde.

 

            Je crois que cette action va nous coûter plus de 25.000$ – une somme qui ne peut provenir que de vous. Nous ne sommes pas soutenus par de puissantes fondations comme les partisans du clonage. Nous n’avons que vous !

 

            Mais je suis convaincu qu’avec un soutien suffisant et une abondance de prières, nous pourrons obtenir des Nations unies qu’elles votent l’interdiction totale du clonage humain. Ce qui amènera finalement une proscription du clonage humain dans les pays où il est déjà légalisé et empêchera les autres pays de l’approuver.

 

            Je vous demande donc de prier pour le succès de cette action et de nous faire un don dans la mesure de vos possibilités actuelles. Si possible, il faudrait nous envoyer l’équivalent de votre dernier don au montant de ……  – car nous devrons recevoir de nombreux dons de cette valeur pour vaincre la culture de mort sur cette question.

 

             Ce qui est en jeu, c’est la dignité de la personne humaine… le caractère sacré de la vie humaine… et la vie de millions de petits bébés.

 

            Que le Seigneur vous bénisse pour tout ce qu’il vous sera possible de faire.

 

                                                           Sincèrement vôtre pour la défense de la vie,

 

                                                           Austin Ruse

 

P.S.     Je voudrais également vous demander de prier pour que les chercheurs scientifiques traitent la vie humaine avec dignité, et non comme du matériel expérimental. Et que Dieu soit loué pour son plan de procréation à partir de l’union du mari et de sa femme – et non par le clonage.

           

            Je frémis à la pensée de ce qu’il adviendra de la société humaine si nous perdons cette importante bataille.

 

*******

 

PETITION

 

contre toute forme de clonage humain

 

Monsieur l’Ambassadeur Allan Rock

United Nations Plaza

New York NY

 

Monsieur l’Ambassadeur,

 

            Je, soussigné(e), vous prie instamment de voter en faveur de l’INTERDICTION TOTALE DU CLONAGE HUMAIN partout dans le monde lorsque la proposition sera mise au vote devant l’Assemblée générale des Nations unies.

 

            Je suis CONTRE une interdiction « partielle » qui autoriserait le clonage « thérapeutique ». Le clonage thérapeutique n’est rien d’autre qu’une expérimentation sur l’être humain, immorale et contraire à l’éthique. Créer une vie humaine pour la tuer ensuite est tout simplement un meurtre, quelle que soit la raison invoquée – même si cette vie nouvelle est aussi petite que celle d’un embryon.

 

            Le clonage expérimental sur des êtres humains est strictement utilitariste et totalement égoïste. C’est une exploitation froide et calculatrice de l’être humain car il est intrinsèquement immoral de tuer une personne, même dans le but d’en aider une autre.

 

            Le clonage humain – sous TOUTES ses formes –  provoque une répugnance éthique et constitue une offense gravissime pour la dignité de l'homme et le droit à la vie.

 

            Je vous demande par conséquent de favoriser l’adoption d’une INTERDICTION TOTALE de tout clonage humain telle que proposée par le gouvernement du Costa Rica et secondée par de nombreux autres membres de l’Assemblée générale des Nations unies.

 

            Je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, à mes sentiments respectueux.

 

 

 

                                   Signé ______________________________

 

 

 

 

*******

 

 

Aidez-nous à obtenir que les Nations unies

interdisent toute forme de clonage humain !

 

Votre don aidera C-FAM à agir dès maintenant !

 

 

Oui, Austin ! Je veux absolument vous aider à obtenir que les Nations unies votent l’interdiction totale du clonage humain. Je me rends compte que si nous n’arrêtons pas maintenant les partisans du clonage – alors que nous en avons la chance – nous pourrions ne plus jamais remporter aucune victoire à l’avenir !

 

            La chose est trop importante pour qu’on la laisse sans réponse. C’est pourquoi, pour aider C-FAM dans sa campagne médiatique éclair aux Nations unies, je vous envoie un don de : ……… $

 

NOTE : Nous avons un besoin urgent de toute l’aide que nous pouvons obtenir pour remporter cette bataille épique !

 


Prière de libeller votre chèque au nom de C-FAM.

Comme C-FAM fait du lobbying au nom des enfants à naître,

de la famille traditionnelle et de l’Église, votre don ne donne pas droit

à un reçu officiel au Canada.

 

 

Je préfère utiliser ma carte : q  VISA q  MasterCard

 

Numéro de cpte : ……………………………………… Date d’exp. :………………………….

 

Signature : ……………………………………………………………………………………….

 

 

« C-FAM est l’organisation (pro-vie) la plus importante et la plus efficace à l’ONU. »

– Un représentant du Saint-Siège aux Nations unies

 

* * *

 

Catholic Family & Human Rights Institute (C-FAM)

372 Rideau Street, Suite 331

Ottawa (Ontario) K1N 1G7

____________________________

RETOUR