OFFRIR UNE MESSE

 

            Qu'est-ce que la Messe ?

           

            La Messe est un moment fondamental dans la vie du chrétien. C'est au cours de la Messe que l'Eucharistie (mot qui signifie action de grâces) est célébrée : c'est l'actualisation du sacrifice du Christ pour tous les chrétiens et pour le monde.

 

            Une tradition ancrée dans l’Église.

 

            Depuis très longtemps, l’Église permet aux fidèles que la Messe soit célébrée à une intention particulière. Le prêtre, au moment de la prière eucharistique, présente l'intention qui lui a été confiée.

 

            Qu'est-ce qu'une offrande de Messe ?

 

            Il est de tradition que la personne qui demande une Messe à une intention particulière s'associe plus spécialement à la célébration en donnant au prêtre une offrande. C'est également un moyen de participer à la vie matérielle des ministres de l’Église. Un montant indicatif de 13,72 € actuel est proposé.

 

            Pour quelles occasions peut-on offrir une Messe ?

 

            Tous les moments importants de la vie peuvent être l'occasion d'offrir une Messe.

 

Pour les défunts. Célébrer la Messe pour les défunts est une tradition très ancienne dans l’Église. C'est un acte de foi où nous demandons à Dieu de les accueillir auprès de Lui dans sa gloire.

 

En prière d'intercession. Pour des proches qui vivent un moment difficile : maladie, difficulté de couple, etc. ou pour soi-même. La Messe est alors un soutien privilégié pour notre prière d'intercession.

 

En action de grâce. On peut également offrir une Messe pour remercier Dieu d'un heureux événement : un mariage, une naissance, un anniversaire, la réussite d'un projet, une prière exaucée...

 

            Offrir une Messe, le plus beau cadeau pour ceux qu'on aime.

 

« Ce qui attire le plus de grâces du Bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres, et si nous le remercions avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces !  J'en ai fait l'expérience, essayez et vous verrez. »

 

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus


 

Le Notre Père de sainte Mechtilde pour les âmes du Purgatoire

 

            Le récit suivant, qui raconte ce qui arriva à une dame, une âme privilégiée, le 2 février 1968, jour de la Chandeleur, nous montre la très grande valeur et l'abondant usage que l'on peut faire du Notre Père composé par Ste Mechtilde pour le soulagement des âmes du Purgatoire.

 

            Cela se passa en Suisse, à Einsiedeln, un lieu de pèlerinage marial; c'était en hiver, un jour de semaine, et l'église était presque vide, pendant que Mme Aloisia y priait pour ses parents. En regardant vers l'autel privilégié, elle remarqua la présence d'une religieuse très âgée; habillée d'un costume religieux très ancien, datant d'une époque lointaine. Elle alla vers elle, et cette religieuse lui remit un feuillet de prières qu'elle mit machinalement dans sa poche. Et il se produisit quelque chose d'étrange, la porte d'entrée s'ouvrit soudain et elle vit entrer une immense foule de pèlerins, tous pauvrement vêtus et qui marchaient à pas feutrés, comme des fantômes, un flot de pèlerins d'une longueur presque interminable pénétrait dans l’Église, un prêtre se tenait là et leur montrait le chemin. La paysanne se demandait avec étonnement comment cette foule immense allait-elle trouver assez de places dans l'église. Elle se tourna ensuite sur le côté, pendant un court instant, pour allumer un cierge, et, lorsqu'elle regarda derrière elle, l'église était à nouveau aussi vide qu'au début. Remplie de stupéfaction, elle demanda à ses parents où donc tous ces gens étaient passés. Pourtant aucun de ceux qui l'accompagnaient n'avait remarqué le défilé de pèlerins et personne non plus n'avait aperçu la religieuse. N'en croyant pas ses yeux, elle chercha dans sa poche le feuillet qu'on lui avait donné et ce feuillet qu'elle tenait lui prouvait bien qu'elle n'avait pas du tout rêvé. Il contenait le texte d'une prière que jadis Notre-Seigneur avait enseignée à Ste Mechtilde, lors d'une apparition. C'était le Notre Père de Sainte Mechtilde pour les âmes du Purgatoire. A chaque fois que Sainte Mechtilde récitait cette prière, elle voyait des légions d'âmes du Purgatoire monter au Ciel.

 

Notre Père qui êtes aux cieux

 

            Je vous en prie, ô Père céleste, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car elles ne vous ont pas aimé ni rendu tout l'honneur qui vous était dû, à vous, leur Seigneur et Père, qui par pure grâce, les avez adoptées comme vos enfants; mais au contraire, elles vous ont, à cause de leurs péchés, chassé de leur cœur où vous vouliez pourtant toujours habiter. En réparation de ces fautes, je vous offre l'amour et la vénération que votre Fils incarné vous a témoignés tout au long de sa vie terrestre, et je vous offre toutes les actions de pénitence et de satisfaction qu'Il a accomplies et par lesquelles Il a effacé et expié les péchés des hommes. Ainsi soit-il.

 

Que votre Nom soit sanctifié

 

            Je vous supplie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car elles n'ont pas toujours honoré dignement votre saint nom, mais elles l'ont souvent prononcé en vain, et elles se sont rendues indignes du nom de chrétiens par leur vie de péchés. En réparation de ces fautes qu'elles ont commises, je vous offre tout l'honneur que votre Fils bien-aimé a rendu à votre nom pas ses paroles et pas ses actes, tout au long de sa vie terrestre. Ainsi soit-il.

 

Que votre Règne arrive

 

            Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car elles n'ont pas toujours recherché ni désiré votre Royaume avec assez de ferveur et d'application, ce Royaume qui est le seul lieu où règnent le véritable repos et l'éternelle paix. En réparation de leur indifférence à faire le bien, je vous offre le très saint désir de votre divin Fils par lequel Il souhaite ardemment qu'elles deviennent, elles aussi, héritières de son Royaume. Ainsi soit-il.

 

Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

 

            Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car elles n'ont pas toujours soumis leur volonté à la vôtre; elles n'ont pas cherché à accomplir votre volonté en toute chose, et même, elles ont souvent vécu et agi en ne faisant que leur volonté. En réparation de leur désobéissance, je vous offre la parfaite conformité du cœur plein d'amour de votre divin Fils avec votre sainte volonté, et la soumission la plus profonde qu'Il vous témoigna en vous obéissant jusqu'à sa mort sur la Croix. Ainsi soit-il.

 

Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien

 

            Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car elles n'ont pas toujours reçu le Saint Sacrement de l'Eucharistie avec assez de désir, mais elles l'ont souvent reçu sans recueillement ni amour, ou même indignement, ou encore elles ont même négligé de le recevoir. En réparation de toutes ces fautes qu'elles ont commises, je vous offre l'éminente Sainteté et le grand recueillement de Notre-Seigneur Jésus-Christ votre divin Fils, ainsi que l'ardent amour avec lesquels Il nous a fait cet incomparable don. Ainsi soit-il.

 

Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

 

            Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire toutes les fautes dont elles se sont rendues coupables en succombant aux sept péchés capitaux, et aussi en n'ayant pas voulu, ni aimer, ni pardonner à leurs ennemis. En réparation de tous ces péchés, je vous offre la prière pleine d'amour que votre divin Fils vous a adressée en faveur de ses ennemis lorsqu'Il était sur la Croix. Ainsi soit-il.

 

Et ne nous laissez pas succomber à la tentation

 

            Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du Purgatoire, car trop souvent elles n'ont pas résisté aux tentations et aux passions, mais elles ont suivi l'ennemi de tout bien et se sont abandonnées aux plaisirs de la chair. En réparation de tous ces péchés aux multiples formes dont elles se sont rendues coupables, je vous offre la glorieuse victoire que Notre-Seigneur Jésus-Christ a remportée sur le monde ainsi que sa vie très sainte, son travail et ses peines, sa souffrance et sa mort très cruelles. Ainsi soit-il.

 

Mais délivrez-nous du mal.

 

            Et de tous châtiments en vertu des mérites de votre Fils bien-aimé et conduisez-nous, ainsi que les âmes du Purgatoire, dans votre Royaume de Gloire éternelle qui s'identifie à vous. Ainsi soit-il.

 

***

Périodique mensuel Opus Dei – Année 2002 – No 1

Directeur-Gérant : Abbé F. Portier, la Bergerette, 65100 BARTRES




Retour à Opus Dei