Plus un sou pour l’UNICEF

tant qu’ils ne cesseront pas de promouvoir

l’avortement !

 

Chers amis de C-FAM,

 

            Le soir de l’Halloween, on demandera à des millions d’écoliers canadiens de ramasser « des sous pour l’UNICEF » …

 

            et UNICEF peut s’attendre à une grande surprise.

 

            Pourquoi ?

 

            Parce que, avec votre aide, C-FAM s’apprête à lancer une distribution massive de notre Rapport Spécial bien documenté qui dénonce les liens qu’entretient l’UNICEF avec l’avortement et le féminisme radical partout dans le monde.

 

            Et lorsque les gens apprendront que cette agence de réputation mondiale – qui accomplissait naguère un excellent travail pour soulager la souffrance des enfants dans les régions déchirées par la guerre – fait maintenant partout la promotion d’une ÉDUCATION SEXUELLE MALSAINE et même de l’AVORTEMENT… Je doute sérieusement que l’on déposera beaucoup de « sous pour l’UNICEF » dans les boites d’Halloween cette année !

 

            Voici notre projet…

 

Faire toute la lumière

sur la question cachée de l’avortement à l’UNICEF

           

            Depuis bien années, les féministes radicales qui ont pris le contrôle d’UNICEF sont parvenues à tromper presque tout le monde quant à leur nouvelle mission. Elles prétendent ne faire qu’une seule chose : venir en aide aux enfants malades et affamés du monde entier.

 

            Et elles nient avec force toute implication dans la promotion de l’avortement.

 

            Mais nous ne sommes pas dupes !

 

            Notre Rapport Spécial – résultat de deux ans de recherches exhaustives, d’enquêtes, d’interviews et d’informations obtenues par de bons catholiques qui travaillent pour l’UNICEF (et qui sont consternés par la direction féministe radicale de l’agence) – met au grand jour le scandale de l’avortement que l’UNICEF s’efforce de taire.

 

            Les féministes radicales ont pris le contrôle d’UNICEF en 1995 grâce à la nomination au poste de directrice de Carol Bellamy– une politicienne lesbienne de New York ouvertement pro-avortement, anti-famille et anti-catholique.

 

            Carol Bellamy est si fanatiquement pro-avortement qu’elle se prononce de vive voix en faveur de l’avortement par naissance partielle – et saisit toutes les occasions de s’en prendre aux activités pro-vie de C-FAM aux Nations unies.

 

            Mme Bellamy sait fort bien que si les liens entre l’UNICEF et l’avortement commencent à être connus, c’est la fin du programme féministe radical à l’UNICEF.

 

Mais nous en savons long sur elle et sur tous les partisans de l’avortement

qui sont en train de détruire l’UNICEF.

 

            Notre Rapport Spécial démontre, entre autres, que l’UNICEF se sert de l’argent des contribuables et des dons de charité de la population pour financer des programmes d’avortement dans le monde entier.

 

            Par exemple, l’UNICEF finance un groupe sud-africain nommé LoveLife dont le site Web, depuis le début de l’année 2003, encourage les adolescentes à avorter – allant jusqu’à leur fournir le numéro de téléphone de la clinique d’avortement Mary Stopes International : « Vous pouvez vous faire avorter dans les cliniques Marie Stopes, 0800 11 7785, si vous acceptez de payer pour les services. »

 

            On peut se demander s’ils touchent une commission !

 

            Mais il y a pire encore. Lisez cette note et voyez si cela ne vous fait pas bondir…

 

            « Vous êtes enceinte. Ça n’était pas prévu et vous ne le voulez pas. Rappelez-vous que vous avez droit aux services d’assistance psychosociologique. Vous avez le droit d’avorter. Si les gens ne vous aident pas, ne vous découragez pas. Continuez. Vous n’avez besoin de la permission de personne pour avorter. »

 

            LoveLifetoujours financé par l’UNICEF – dit également aux jeunes filles qu’elles peuvent avoir un avortement – une procédure qu’ils décrivent comme une simple « petite aspiration » – sans le dire à leurs parents. Après l’avortement de son amie, explique LoveLife, le garçon devrait « Aider sa petite amie à se sentir spéciale – même une tasse de thé peut faire l’affaire ! Célébrez ensemble si vous le voulez. Attendez avant de proposer d’avoir des relations sexuelles et allez-y gentiment et doucement. Utilisez la contraception. »

 

            Finalement, LoveLife explique aux jeunes filles ce à quoi elles peuvent s’attendre après un avortement : « Vous vous sentirez soulagée. Certaines jeunes filles aiment procéder à un rituel pour marquer la fin – allumer un cierge, planter une fleur, écrire un poème ou faire une longue promenade. »

 

Si vous connaissez des femmes qui ont souffert l’horreur du syndrome

post-avortement, vous savez à quel point cela est faux !

 

            Mais les féministes radicales partisanes de l’avortement à l’UNICEF ont continué à soutenir LoveLife même après qu’il a été de notoriété publique que LoveLife faisait la promotion de l’avortement et encourageait la promiscuité sexuelle et la perversion chez les adolescents !

           

            Toujours dans le site Web financé par l’UNICEF, nous voyons LoveLife informer les enfants qu’être bisexuel signifie…

 

            « Marcher à voile et à vapeur. Il y a des gens qui préfèrent ne pas limiter leurs envies sexuelles à une moitié de la population. Ils vont tomber amoureux de toute personne avec laquelle ils se sentent bien – homme ou femme. Pourquoi les parties de notre corps devraient-elles limiter la puissance de l’amour ?!

 

            LoveLife affirme également que « Si vous voulez être un grand amant, apprenez à bien pratiquer les préliminaires amoureux ! Allez-y – essayez, faites fondre votre partenaire. Prenez votre temps – il n’y a que les amateurs qui prennent leur plaisir en vitesse. »

 

            Et toutes ces pratiques ont pour but de vous mener vers une seule chose : « L’orgasme : un orgasme est une grande poussée de satisfaction juteuse ! Vous explosez de plaisir et c’est miam-miam ! Votre corps fond, votre cœur bat à grands coups et le monde vous paraît merveilleux ! »

 

            Hum ! Je me demande si c’est le genre de conseil que les parents veulent qu’on donne à leurs enfants !!!

 

            Probablement PAS.

 

            Et je ne pense pas non plus qu’ils iront donner leurs « sous pour l’UNICEF » à l’Halloween cette année lorsque tout cela (et plus encore) sera connu partout !

           

Notre Rapport Spécial dénonce toutes sortes d’activités immorales, anti-enfant, anti-famille et anti-religieuses qui sont actuellement parrainées ou financées par l’UNICEF.

 

            Par exemple, le Rapport montre que l’UNICEF a contribué à la publication d’un manuel destiné aux travailleurs dans les camps de réfugiés, et qui faisait le promotion explicite d’un appareil portable d’avortement pour usage dans les tentes !

 

            Le Rapport dénonce également la distribution par l’UNICEF de matériel d’éducation sexuelle comportant des scènes crues et réalistes aux enfants des écoles catholiques romaines de toute l’Amérique latine.

 

            Et cela continue.

 

            Ce Rapport est si puissant qu’il sème déjà la consternation chez l’UNICEF.

 

            Nous avons appris que notre Rapport a été le sujet de nombreuses réunions au sommet au siège social de l’UNICEF à New York.

 

            De plus, nous avons envoyé un exemplaire au Département d’État des Etats-Unis où l’affaire est considérée très sérieuse étant donné que les Etats-Unis sont la principale source de financement de l’UNICEF.

 

Et voici comment notre Rapport Spécial va contribuer

à mettre un terme au programme pro-avortement et anti-f anille de l’UNICEF

 

            C’est que l’UNICEF dépend également du gouvernement canadien pour une très grande part de son financement.

 

            Un autre pourcentage important vient des fameuses campagnes de collecte de fonds à l’Halloween, lorsque les enfants des écoles sont encouragés à ramasser de l’argent pour l’UNICEF, souvent déguisés en sorcières et en disant Trick or treat !  [Donnez-moi quelque chose ou je vous jette un sort !]

 

            Imaginez ce qui arriverait si tout cet argent venait à leur manquer !

 

            Les choses changeraient – rapidement– à l’UNICEF.

 

            Et c’est là notre objectif. Nous ne voulons pas que le bon travail que fait l’UNICEF, comme les campagnes de vaccination, devienne une autre innocente victime des féministes radicales et des autres partisans de l’avortement qui ont actuellement le contrôle d’UNICEF.

 

            La solution consiste plutôt à faire sortir les féministes radicales et les pro-avortement comme Carol Bellamy. Et c’est ce qui arrivera si l’agence est menacée de perdre toutes ses sources de financement !

 

            Le Vatican, par exemple, a déjà cessé de financer l’UNICEF depuis que Carol Bellamy en a pris la direction. Il n’était pas question pour le Vatican de continuer à soutenir financièrement une agence qui fait la promotion de l’avortement, de la contraception, d’une éducation sexuelle pornographique, de la prostitution, de la perversité et de la promiscuité sexuelles comme c’est actuellement le cas avec l’UNICEF.

 

            Et en ce moment, les législateurs conservateurs canadiens lisent notre Rapport Spécial et examinent sérieusement la question du soutien accordé à l’UNICEF à l’avortement et à la promiscuité sexuelle partout dans le monde. (Saviez-vous qu’un cadre supérieur de l’UNICEF a demandé la légalisation de la prostitution et même la syndicalisation des prostitués ?!?  Choquant, mais vrai !)

 

            Certains membres du bureau exécutif de l’UNICEF qui ne font pas partie du groupe féministe de Carol Bellamy sont en train d’examiner un grand nombre des accusations que nous portons contre l’UNICEF et le bloc Bellamy. Ils se sont engagés à corriger la situation – y compris le fait que les féministes agressives s’efforcent d’empêcher les pro-vie d’assister aux réunions de l’UNICEF.

 

Toutes ces pressions exercées contre Carol Bellamy et les partisans radicaux de l’avortement à l’UNICEF vont contribuer à faire changer les choses…

 

… mais seulement si nous avons votre soutien !

 

            Il faut dès maintenant que notre Rapport Spécial soit largement distribué à tous les membres influents du gouvernement canadien, à tous les chefs religieux importants… aux grands médias… aux délégations des pays pro-vie à l’ONU… ainsi qu’à tous les faiseurs d’opinion qui pourront nous aider à apporter une véritable réforme à l’UNICEF !

 

            Le bon travail d’UNICEF – et sa réputation internationale – sont en jeu.

 

            Mais sont également en jeu les vies de millions de bébés partout dans le monde, et les âmes de millions d’adolescents entraînés dans un chemin de destruction morale par des programmes comme LoveLife financés par l’UNICEF

 

C-FAM a un urgent besoin de votre aide pour faire largement circuler son Rapport Spécial. Je parle de milliers d’exemplaires – peut-être même des dizaines de milliers.

 

            Cela va coûter beaucoup d’argent… des fonds que nous n’avons pas pour le moment.

 

            Nous avons par conséquent besoin de votre don spécial aussi rapidement que possible pour lancer immédiatement notre campagne de Rapport Spécial. Nous voulons atteindre notre « masse critique » pour septembre et aller crescendo jusqu’à l’Halloween,  alors que l’UNICEF deviendra très sensible aux révélations que nous avons préparées.

 

            En retour pour un don de 35,00$ ou plus, je vous ferai parvenir un exemplaire gratuit de notre Rapport Spécial.

 

            Contre un don de 50,00$ ou plus, j’aurai le plaisir de vous envoyer trois exemplaires que vous pourrez ainsi faire connaître à vos amis… envoyer au directeur de votre journal local… à votre pasteur… aux membres du conseil d’un établissement scolaire… ou à tous ceux qui auraient besoin de cette information vitale.

 

            Vous serez scandalisés lorsque vous lirez ce que l’UNICEF est en train de faire avec l’argent de vos impôts et les millions de dollars recueillis par des enfants innocents et bien intentionnés à l’Halloween.

 

            Je vous demande donc de nous envoyer aujourd’hui votre don le plus important possible dans l’enveloppe ci-jointe.

 

            Nous devons avoir dès maintenant de vos nouvelles si nous voulons frapper avec efficacité avant l’Halloween.  Il faut que nous atteignions ce point qui fera « basculer » l’UNICEF afin de produire une véritable réforme.

 

            Puis-je compter sur vous ?

 

            Merci, et que le Seigneur vous bénisse pour tout ce que vous faites en faveur de ces bébés innocents partout dans le monde.

 

                                                           Sincèrement vôtre dans le Christ,

 

                                                           Austin Ruse

                                                           Président, C-FAM

 

P.S. Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’avec votre aide, notre Rapport Spécial amènera l’UNICEF à cesser de promouvoir l’avortement… de distribuer des condoms… d’encourager le féminisme radical… et que Carol Bellamy et sa bande seront remplacées par des personnes qui veulent véritablement aider les enfants – et non pas faire la promotion de politiques anti-vie et anti-famille qui détruisent les pays en développement.

 

Si vous êtes d’accord avec moi, faites-nous votre plus important don sacrificiel… aujourd’hui. Le temps presse !

 

–––––

RETOUR