Les radicaux de l’O.N.U. – d’accord avec l’ancien dictateur Mikhaïl Gorbatchev – se préparent à remplacer le christianisme par

« le Culte de la Terre »… en se servant de la Charte de la Terre !

 

Le milliardaire socialiste Maurice Strong l’a admis…

 

« Le véritable objectif de la Charte de la Terre est qu’elle devienne en fait semblable aux Dix Commandements. »

 

C-FAM se mobilise pour PRÉVENIR ce scandale –

mais nous avons besoin de VOTRE AIDE !

 

         Voici les détails…

 

Chers amis de C-FAM,

 

            S’ils ne l’admettaient pas aussi effrontément et avec autant d’arrogance, vous auriez probablement peine à croire que certains des hommes les plus riches, les plus puissants et les plus influents de la planète veulent maintenant remplacer le christianisme par le « Culte de la Terre ».

 

            Mais les faits sont là !

 

            À preuve, pour commencer, la déclaration de Maurice Strong qui affirme franchement que la « Charte de la Terre » doit remplacer les Dix Commandements. Affirmation pour le moins choquante.

 

            Le partenaire de Maurice Strong dans le mouvement de la Charte de la Terre, l’ancien dictateur soviétique Mikhaïl Gorbatchev fait écho au même sentiment…

 

« Mon espérance, c’est que cette Charte sera comme les Dix Commandements, comme un « Sermon sur la Montagne », qui servira de guide pour la conduite des humains envers l'environnement au cours du prochain siècle. » (Los Angeles Times, 8 mai 1997)

 

            Gorbatchev, révélant ainsi ses bases Nouvel Âge, déclarait également…

 

« Le Cosmos est mon Dieu. La Nature est mon Dieu. »

 

                                        (Charlie Rose Show, PBS, 23 octobre 1996)

 

            Étrange, mais vrai.

 

            Mais qu’est-ce que cette « Charte de la Terre » qui enthousiasme tant ces adorateurs de la nature ? Et pourquoi pensent-ils qu’elle va remplacer les Dix Commandements ?

 

            Accrochez vos ceintures !

 

Le diable déguisé

 

            Pour bien comprendre ce qu’est la Charte de la Terre et le mouvement qui l’appuie – ainsi que les dangers que cela présente pour la civilisation chrétienne et particulièrement la foi catholique – il vous faut d’abord prendre conscience du fait que ce mouvement n’est pas simplement constitué d’une bande de « bonnes âmes environnementalistes » ne s’intéressant qu’à la pureté de l’air et de l’eau.

 

            Loin de là.

 

            Il s’agit en réalité d’un ensemble fort complexe – une sorte de « coalition » – composé d’un grand nombre de groupes d’intérêts et d’idéologies différentes mais souvent apparentées… qui travaillent en synergie en vue d’un même objectif : se débarrasser du christianisme !

 

            Je m’explique…

 

            Les personnages que vous allez rencontrer dans ce drame trompeur constituent une liste assez impressionnante qui regroupe à peu près tout ce à quoi nous nous opposons vous et moi.

 

            Dans le mouvement pour la Charte de la Terre se rassemblent des partisans…

 

·        du paganisme

·        du panthéisme

·        de l’athéisme

·        du socialisme

·        du marxisme

·        du mysticisme Nouvel Âge

·        de la théosophie

·        du satanisme

·        de la sorcellerie et de la Wicca

·        de l’occultisme

·        du gouvernement mondial

·        du féminisme

·        de l’avortement

·        de l’humanisme séculier

·        de l’activisme en faveur des droits des animaux

·        de l’activisme en faveur des gays et des lesbiennes

·        et de bien d’autres encore

 

            Ils y sont tous ! Et la liste est beaucoup plus longue !

 

            Chose étrange, ils se sont tous réunis dans le but apparemment inoffensif de « protéger l’environnement » – ce à quoi on pourrait difficilement s’opposer. Moi non plus, je ne veux pas que l’air et l’eau soient pollués, et je ne veux pas non plus voir des poissons morts dans nos rivières. Personne ne veut voir cela.

 

Mais la vérité est tout autre

 

            La Charte de la Terre est bien plus qu’une « liste de vœux pieux » environnementalistes.

 

            Pour commencer, la Charte de la Terre est un document destiné à être ratifié par les Nations unies. Cette charte a pour objectif de devenir une loi internationale.

 

            Ceux qui en font la promotion ont tous quelque chose en commun – et la Charte de la Terre les aidera à atteindre leur objectif.

 

            C’est pourquoi le but premier de la Charte de la Terre est d’établir une nouvelle doctrine spirituelle pour le monde entier.

 

            Quelle sorte de « nouvelle doctrine spirituelle » ?

 

            Fondamentalement, ils veulent que toute personne vivante (et spécialement nos enfants) abandonne le christianisme pour embrasser la « religion de la Terre » incarnée par la Charte de la Terre.

 

            Ce nouveau credo deviendra tout simplement la « religion mondiale » accompagnant le « gouvernement mondial » que les Nations unies tentent d’établir. Mais pour cela, il faut commencer par faire en sorte que tous haïssent le christianisme qui détruit l’environnement.

 

            Vous ne me croyez pas ? Écoutez ceci…

 

            Ian Bradley, auteur de God is Green: Ecology for Christians, a écrit :

 

            « La pensée anthropocentrique (centrée sur l’homme) a fait de l’Église du monde occidental au moins un des principaux agents et complices de l’exploitation et de la pollution des ressources terrestres. »

 

            Michael Dowd, ancien pasteur de la Church of the Good Shepherd United Church of Christ à Ann Arbor, Michigan, et auteur de Earthspirit: A Handbook for Nurturing an Ecological Christianity, a écrit…

 

« Il y a aujourd’hui sur la planète un milliard de chrétiens. Si le christianisme ne devient pas vert, s’il n’intègre pas ce qu’il y a de meilleur dans la religion naturelle, il reste peu d’espoir de survie pour notre espèce. Si les chrétiens ne se livrent pas à un renouveau de la mythologie de leur foi et de leur pratique à la lumière d’une vision mondiale profondément écologique, le christianisme contribuera à la perte de la planète plutôt qu’à son salut. Des païens aimants et spirituellement adultes peuvent grandement favoriser ce processus. » (C’est nous qui soulignons.)

 

                        (SOURCE : Numéro Hiver 1993-94 de Green Eggs: A Journal of Awakening Earth)

 

            Vous comprenez… c’est nous, les sales chrétiens rapaces qui sommes en train de saccager la planète avec notre mythologie écologiquement désastreuse !

 

            Croyez-le ou non, voilà le message que ces gens colportent. Et ils le diffusent à travers le mouvement pour la Charte de la Terre.

 

            Mais – et cela est essentiel – leur intention n’est pas de supprimer la spiritualité comme telle.

 

            Leur intention est d’éliminer les croyances chrétiennes concernant les relations de l’homme avec le divin, avec la nature et avec son prochain – et de les remplacer par le paganisme.

 

            En voici la preuve : au cours d’une conférence spéciale des activistes de la Charte de la Terre, connue sous le nom de The Roundtable for Religious and Spiritual Leaders – Session II, les partisans de la Charte ont déclaré…

 

     « Nous sommes appelés à passer d’une préoccupation basée exclusivement sur les relations entre le Divin et l’homme et entre l’homme et l’homme, à des relations nouvelles entre l’homme et la Terre. » (C’est nous qui soulignons.)

 

En d’autres mots, le culte de la Terre devrait remplacer toute croyance en un être divin.

 

Pour atteindre ce but, il est nécessaire, selon ces « leaders religieux », de « joindre les voix des traditions spirituelles à celles de l’humanisme séculier ». Ils envisagent pour les religions du monde « une transformation majeure de leur phase théologique et anthropologique vers leur phase écologique et cosmologique. »

 

            Je traduis à nouveau : Les grandes religions du monde en sont restées à une « préoccupation basée exclusivement sur les relations entre le Divin et l’homme ». En d’autres termes, nous nous intéressons beaucoup trop à Dieu et à nos relations avec Dieu, et nous n’avons tout simplement pas encore compris que c’est sur nos relations avec la Terre et « le cosmos » que nous sommes censés nous concentrer.

 

Notre grand problème, comme chrétiens,

c’est que nous n’avons pas évolué !

 

            Aujourd’hui, voyez-vous, ce sont les païens d’antan qui ont la lumière.

 

            C’est pourquoi la nouvelle religion chic et branchée, c’est le « culte de Gaia » – une forme moderne de paganisme qui vénère la déesse grecque Gaia, identifiée à la « Terre-Mère » dans la mythologie grecque, et qui occupe maintenant une place toute spéciale dans les « religions de la Terre » du paganisme et de Wicca (une forme de sorcellerie).

 

            Wicca est considérée par ses adeptes comme la « Vieille Religion » car elle remonte, disent-ils, aux tous premiers temps de l’existence humaine et précède ainsi le judaïsme et le christianisme. (Ils n’en ont aucune preuve et admettent d’ailleurs que ce n’est qu’une assertion gratuite).

 

            Mais le point essentiel de la « doctrine » wiccane est la vie en harmonie avec la nature par l’affirmation de « la divinité présente dans tous les êtres vivants ». (voir www.wicca.com.)

 

            Ce concept de « divinité présente dans tous les êtres vivants » (à l’exception des enfants à naître, naturellement) est l’essence même du panthéisme qui constitue le fondement de toutes ces religions païennes.

 

            Les croyances panthéistes n’admettent pas l’existence d’un Dieu unique et vrai, créateur de toutes choses dans la nature. Le panthéisme maintient au contraire que la terre et la nature tout entière sont divines, composées de nombreux dieux et déesses qui exigent tous un culte et une obéissance absolue de la part des humains. Tout manquement à cette loi suscite la colère de ces dieux.

 

            Ces païennes « Religions de la Terre » imprègnent également la philosophie d’un soi-disant « Nouvel Âge », issu lui-même de la Théosophie – mélange de religion orientale et d’occultisme occidental sous couvert d’humanisme séculier.

 

            La théosophie a été introduite par Helena Petrovna Blavatsky à la fin du dix-neuvième siècle. Selon Blavatsky, « Le SEIGNEUR n’est pas Dieu ; c’est l’humanité qui est Dieu. Dans le Nouvel Âge, il y aura un gouvernement mondial ; l’économie sera remaniée pour permettre le partage. La morale et les familles traditionnelles disparaîtront. Les religions orthodoxes – spécialement le christianisme et le judaïsme – sont séparatives et obsolètes ; elles disparaîtront elles aussi avec l’apparition du Nouvel Âge. »

 

(Sources: http://www.therant.us/staff/nsalvato/how_secular_is_new_age_education.htm.
Voir aussi:
http://www.indaweb.com/oil/bibleguide/articles/newagereforms.htm)

            D’importants leaders radicaux aux Nations unies, comme Robert Muller – ancien secrétaire général adjoint des Nations unies – ont appuyé cet objectif de « déification » des Nations unies. Muller est allé jusqu’à appeler les Nations unies « le corps du Christ ». Il a déjà écrit…

 

« Au départ, les Nations unies n’était qu’un espoir. C’est à présent une réalité politique. Demain, ce sera la religion mondiale. » (C’est nous qui soulignons.)

 

            Sa philosophie se fonde sur l’enseignement présenté dans les livres d’Alice A. Bailey. Celle-ci croyait que la Nouvelle Religion allait travailler en étroite collaboration avec les Nations unies. Les objectifs et les efforts des Nations unies se réaliseraient et « une nouvelle église de Dieu, rassemblement de toutes les religions et de tous les groupes spirituels allait, dans l’unanimité, mettre fin à la grande hérésie de la séparation. »

 

            Ces païens du Nouvel Âge et de la Religion mondiale sont, par nature, très anti-chrétiens. Une importante herboriste wiccane, Carol MacGrath, écrivait…

 

« Si vous prenez un exemplaire d’une Bible chrétienne et que vous l’exposez au vent et à la pluie, vous voyez bientôt le papier sur lequel les mots sont imprimés se désintégrer et les paroles s’envoler. Notre bible EST le vent et la pluie. »

 

            Ils raillent le christianisme dans d’autres déclarations comme celle du leader païen Edain McCoy…

 

« Lorsqu’une personne se définit comme païenne, cela signifie qu’elle pratique une religion de la terre ou de la nature, ou qu’elle voit le divin manifesté dans toute la création. Les cycles de la nature sont nos jours saints, la terre est notre temple, ses plantes et ses créatures nos partenaires et nos maîtres. Nous vénérons une déité à la fois mâle et femelle, une Déesse mère et un Dieu Père qui ont créé ensemble tout ce qui est, était ou sera. Nous respectons la vie, nous chérissons le libre arbitre d’êtres sensibles, et nous acceptons le caractère sacré de toute la création. »

 

            Est-ce que vous commencez à voir comment ces philosophies étranges sont toutes interconnectées –, comment elles ont le christianisme dans leur ligne de mire et qu’elles sont prêtes à nous éliminer ?

 

            La clé est qu’ils vont se servir de la prétendue « crise écologique » du monde actuel pour justifier rationnellement l’abolition de cette vilaine et cupide « mythologie » du christianisme. Un site Web wiccan (http://lovestarz.com/ucwr.html) explique ainsi la connexion…

 

« L’année 1967 a marqué un tournant pour Wicca et pour l’écologie lorsque l’historienne américaine Lynn White Jr. a publié un court article intitulé The Historian Roots of Our Ecological Crisis. ‘En détruisant l’animisme païen’, écrivait White, ‘le christianisme a rendu possible l’exploitation de la nature dans un esprit d’indifférence envers les sentiments des objets naturels’. Cinq ans plus tard, l’historien anglais Arnold Toynbee publiait un article imputant la crise écologique mondiale à la montée du monothéisme et recommandait vivement la réversion au panthéisme. En 1979, Margot Adler, reporter à la National Public Radio, expliquait comment elle était passée de sa préoccupation pour l’environnement à la sorcellerie dans un livre immensément populaire, Drawing Down the Moon. »

 

            Je parie que vous ne saviez pas que les objets naturels avaient des sentiments… ! Ces gens pensent qu’ils en ont.

 

            Cheryl Ryan, président du Quincy College Pagan Group, déclare…

 

« Lorsque des païens prennent quelque chose d’un arbre, ils expliquent à l’arbre pourquoi ils le font. Les arbres peuvent ressentir de la douleur ; ils sont vivants. Wicca explique que toute la nature est en équilibre. Cela s’applique aux écosystèmes. Abattre 10.000 arbres crée un déséquilibre bien plus grand qu’un simple champ vide. Les effets sont ressentis partout. »

 

            Peu importe si les compagnies forestières qui coupent ces 10.000 arbres en replantent aussitôt pour ne pas devoir fermer leurs portes l’année d’après !!! Ces païens éclairés et « évolués » ne semblent pas avoir compris que les arbres sont une RÉCOLTE !!! Tout comme le maïs et le blé. On plante, et on récolte. Planter, récolter.

 

            Mais en dépit de leur absurdité et de leur folie, ils constituent un sérieux danger dont nous devons nous occuper…

 

et dès MAINTENANT !

 

            Car toute cette idéologie anti-chrétienne est en train de constituer une force unifiée grâce à la Charte de la Terre que les radicaux des Nations unies ont l’intention de faire ratifier dans un proche avenir pour en faire une loi internationale.

 

            Et nous devons tout simplement les arrêter.

 

            Je n’exagère pas en disant que cette Charte de la Terre est un des documents les plus dangereux jamais produits par les Nations unies.

 

            Il ne fait pas seulement la promotion du paganisme et d’une spiritualité anti-chrétienne, mais également de l’avortement… de la régulation démographique… du féminisme… des droits des gays… du socialisme… d’un gouvernement mondial… et d’un contrôle totalitaire de la société.

 

            Et tout cela au nom d’une « Nouvelle Religion Mondiale » qui va sauver la Terre et l’humanité.

 

            Si vous pensiez que c’était la foi catholique, révélée par Dieu lui-même, qui allait sauver l’humanité, vous vous trompiez.

 

            C’est la Charte de la Terre !

 

            Et nos enfants sont à l’heure qu’il est endoctrinés dans nos écoles publiques pour adopter cette Charte de la Terre et son nouveau credo afin de les préparer à être des citoyens du gouvernement mondial des Nations unies lorsqu’il arrivera finalement.

 

            La Charte enseigne bien la nécessité d’un gouvernement mondial pour sauver l’environnement de la civilisation judéo-chrétienne et des systèmes politico-économiques américains.

 

            Avec des déclarations formulées dans un langage le plus trompeur qu’on puisse imaginer (ils emploient des termes tout à fait inoffensifs pour masquer leurs intentions véritables), la Charte de la Terre nous demande d’adopter les principes suivants :

 

·       « Adopter, à tous les niveaux, une planification et une réglementation en matière de développement durable. » (Le « développement durable » est une de ces expressions truquées qui recouvrent un programme beaucoup plus vaste – dans ce cas, cela signifie le contrôle démographique)

·       « Empêcher la pollution de tout élément de l'environnement. » (Cela signifie votre voiture et votre climatiseur, et tout ce qui rend la vie confortable.)

·       « Intégrer tous les coûts environnementaux et sociaux des biens et services dans le prix de vente. » (Ils veulent que l’essence coûte 10$ le litre et votre voiture 75.000$)

·       « Assurer l'accès universel aux soins de santé qui favorisent une reproduction saine et responsable. » (En clair, cela veut dire l’avortement. Chacun sait ce que signifie pour eux la « santé reproductive ».)

·       Éliminer toute forme de discrimination, notamment la discrimination basée sur la race et l’orientation sexuelle. » (Cette clause est clairement destinée à criminaliser ceux qui refusent de considérer l’homosexualité comme bonne et positive.)

·       « Promouvoir une distribution équitable de la richesse entre les nations et dans les nations. » (Cela vient directement du Soviet Central – idéologie que nous avons combattue et vaincue il y a des années. Pas étonnant que Mikhaïl Gorbatchev fasse partie de ce mouvement !)

 

            La Charte inclut bien d’autres choses. Et elle se termine par cette vibrante exhortation…

 

« Pour bâtir une communauté universelle durable, les nations du monde doivent renouveler leur engagement envers les Nations Unies, honorer leurs obligations dans le cadre des accords internationaux existants et soutenir l'application des principes de la Charte de la Terre par le moyen d'un instrument ayant force de loi à l'échelle internationale sur les questions d'environnement et de développement. » (C’est nous qui soulignons.)

 

            En d’autres termes, abandonnez votre souveraineté nationale, votre liberté et votre argent en les confiant à nous, païens, panthéistes, Wiccans, socialistes, mondialistes et partisans éclairés du Nouvel Âge. Nous savons ce qui est bon pour vous !

 

Remplacer les Dix Commandements…

et de bien des manières !

 

            Pour ajouter à l’insulte envers notre héritage judéo-chrétien révélé par Dieu, les créateurs de la Charte de la Terre – qui, rappelez-vous, veulent que ce document remplace les Dix Commandements – ont construit un vaisseau spécial afin d’abriter et de transporter la Charte elle-même.

 

            Imaginez un peu : tout comme les tables des Dix Commandements ont été placées et transportées dans l’Arche de l’Alliance, cette vénérée Charte de la Terre est logée et transportée dans une chose appelée l’ « Arche de l’Espérance » – singerie blasphématoire s’il en fut jamais.

 

            Et ce n’est pas un hasard. Cette « Arche de l’Espérance » a été intentionnellement conçue pour ressembler à l’Arche de l’Alliance, et ses adeptes la transportent avec une solennité révérencielle par tout le pays.

 

            La Charte et son Arche sont accompagnées des « Livres de Temenos » qui contiennent des Masques de la Terre aborigènes et des « prières et affirmations visuelles pour la guérison, la paix et la gratitude mondiales », créés par 3.000 artistes, enseignants, élèves et mystiques.

 

            Selon le Temenos Project, qui a lancé l’idée, un temenos est « un cercle sacré magique régit par des règles particulières qui produisent inévitablement des événements extraordinaires ».

 

            Vous trouvez peut-être tout cela plutôt amusant…

 

Mais ces gens-là sont on ne peut plus sérieux !

 

            Et nous devons l’être également.

 

            Au cours des dernières années, je considérais la Charte de la Terre comme une pure absurdité – et je ne prenais pas la chose suffisamment au sérieux. Mais le mouvement pour la Charte de la Terre a pris récemment une telle ampleur que j’ai décidé qu’il fallait intervenir.

 

            C’est pourquoi C-FAM veut fournir un effort maximum pour dénoncer la Charte de la Terre en révélant ce qu’elle est réellement – et empêcher sa ratification par les Nations unies pour en faire une loi internationale.

 

            C’est là une entreprise considérable pour laquelle nous aurons besoin de tout votre soutien.

 

            Par exemple, nous préparons actuellement un exposé révélateur de tout le mouvement de la Charte de la Terre, composé de l’information contenue dans cette lettre… et de tout ce que nous n’avons pu y mettre faute de place.

 

            Ce sera un document de référence concernant la menace que présente la Charte de la Terre. Et, franchement, personne dans nos rangs n’a encore produit un tel document.

 

            Et ce n’est certes pas trop tôt !

 

            Car les radicaux de la Charte de la Terre ont déjà rassemblé 14.382 groupes, organisations et individus partout dans le monde – représentant des millions de gens – qui appuient la Charte de la Terre !

 

            Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

 

            Eh bien, selon leurs documents officiels, une adhésion à la Charte de la Terre « signifie un engagement envers l’esprit et les objectifs de la Charte. L'adhésion signifie également la disponibilité à collaborer avec d'autres en vue de mettre en application les valeurs de la Charte de la Terre…

 

            L’adhésion à ce document des individus et des groupes de la société civile, des entreprises et des gouvernements, apporte du soutien à la protection de l’environnement et au développement d’un monde juste, durable et pacifique. Elle contribue également à favoriser la ratification de la Charte de la Terre par les Nations unies. »

 

            Cette dernière ligne est la clé.

 

            Ce que veulent les promoteurs de la Charte de la Terre, c’est que ce document soit officiellement approuvé par les Nations unies pour qu’il ait force de loi à l’échelle internationale.

 

            Permettez-moi de vous le rappeler…

 

La Charte de la Terre, qui remplacerait le christianisme et les

Dix Commandements par le paganisme du Nouvel Âge,

aura force de loi internationale !

 

            Vous voyez maintenant pourquoi je considère ce document comme un des plus dangereux jamais produits par les Nations unies ?!?

 

            Si cela passe, nous sommes morts.

 

            Vous croyez que j’exagère ?

 

            En mars 2000, lorsque la version finale de la Charte de la Terre est sortie, la Commission de la Charte de la Terre a admis que « La Charte avait été rédigée en coordination avec un traité contraignant [hard law] conçu en vue de fournir un cadre légal intégré pour toute législation et politique de développement environnemental ». Ce traité hard law appelé Accord international sur l'Environnement et le Développement est préparé par la Commission sur les Lois environnementales de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), une monstrueuse agence ingérable qui chapeaute plus de 700 agences gouvernementales dans le monde entier.

 

            Je parie que vous n’en avez pas entendu parler dans votre journal local ni au bulletin de nouvelles ! Moi non plus.

 

            C’est pourquoi une étude en profondeur de la Charte de la Terre par C-FAM est d’une importance aussi vitale.

 

            Nous allons également lancer notre propre campagne mondiale contre la Charte de la Terre.

 

            Nous allons premièrement créer un site Web sur lequel les personnes et les groupes de toutes les parties du monde pourront signer une pétition contre la Charte de la Terre. Notre objectif est de faire signer cette pétition par 100.000 personnes et 5.000 groupes et de la présenter aux organisateurs de la Charte de la Terre, à l’Assemblée générale des Nations unies et à la presse. Nous l’enverrons également aux ministres des Affaires étrangères des 190 États membres des Nations unies. Pour lancer notre campagne, nous allons identifier dans le plus grand nombre de pays possible les groupes susceptibles d’organiser une campagne à l’échelle nationale.

 

            Nous voulons également produire un livre qui examinera en profondeur les origines et les objectifs de la Charte de la Terre, et nous le mettrons à la disposition des activistes, journalistes et représentants officiels des gouvernements partout dans le monde.

 

            Finalement, nous ferons une présentation officielle de cette documentation aux chefs religieux du monde entier.

 

·        Nous la présenterons au Vatican…

·        Nous la présenterons à la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis…

·        Nous la présenterons aux Conférences épiscopales de tous les pays du monde…

·        Nous la présenterons aux chefs des autres confessions chrétiennes, comme James Dobson, Charles Colson, Pat Robertson, Jerry Falwell et beaucoup d’autres…

 

            C-FAM a l’intention de prendre la tête de ce mouvement mondial. Mais nous ne le pourrons que si nous avons votre soutien.

 

            Je vous prie donc instamment de bien vouloir nous aider financièrement – autant que vous le pourrez – alors que nous nous lançons dans ce nouveau projet pour stopper net cette Charte de la Terre.

 

            Je crois fermement que c’est possible. Je sais que nous pouvons gagner SI nous sommes suffisamment appuyés par des gens comme vous qui s’intéressent à ce que nos ennemis sont en train de nous préparer, à nous et à nos enfants.

 

            Vous pouvez nous aider dès maintenant – aujourd’hui – en remplissant notre Formulaire de Réponse urgente avant de nous l’envoyer dans l’enveloppe ci-jointe.

 

            Nous ne pouvons rien faire sans vous.

 

            Le mouvement pour la Charte de la Terre est financé par les familles, les fondations et les sociétés commerciales les plus riches du monde (Rockefeller, Ford, I.B.M. – pour n’en citer que quelques-unes.)

 

            Il n’y a que vous vers qui nous puissions nous tourner.

 

            Allez-vous nous aider ?

 

            Rappelez-vous : ces gens veulent instituer un nouveau paradigme religieux (culte impie de la Terre) pour remplacer l’ancien – le christianisme.

 

            Et ils sont bien près d’atteindre leur but.

 

            Allons-nous les laisser gagner sans rien faire ?

 

            Pas moi.

                                               Votre dévoué pour la défense de la Vérité en Jésus-Christ,

 

 

                                               Austin Ruse

                                               Président, C-FAM

 

 

 

P.S.  Je ne saurais trop insister…

 

La Charte de la Terre est un document d’une grande portée – propre à réorganiser la vie religieuse, l’économie, et les politiques de toutes les nations s’il devait être adopté.

 

Voici un autre aveu révélateur de leur objectif final, tiré de Croix verte - Philosophie de la Charte de la Terre – un document du Conseil de la Terre sur leur site Web. Il rend tout à fait clairs la philosophie et les objectifs de ce nouveau traité…

 

« La protection de la biosphère, dans l’intérêt commun de l’humanité, ne doit pas être soumise aux lois d’un État souverain, aux exigences de l’économie de marché, ou aux droits individuels… L’ « environnementalisation » émergeante de notre civilisation et la nécessité d’une action vigoureuse dans l’intérêt de la communauté mondiale tout entière auront inévitablement de multiples conséquences politiques. La plus importante sera un changement progressif du statut des Nations unies qui devra immanquablement adopter certains aspects d’un gouvernement mondial. »

 

De plus, dans les tables rondes de leurs forums de discussion, les Dialogues pour la Charte de la Terre sont en train d’établir une Organisation environnementale mondiale au sein des Nations unies… une taxe mondiale pour financer le développement durable… et, prenant exemple sur l’Union européenne, ils espèrent régionaliser la communauté mondiale – créant ainsi un système mondial plus efficace et plus facilement gérable. Ils sont frustrés de l’absence d’un puissant organisme suprême qui les aiderait à mettre en place leur Nouvel Ordre mondial, et font tout ce qu’ils peuvent pour renforcer la gouvernance mondiale et éliminer le nationalisme.

 

La réalisation de ces objectifs pourrait, très doucement, ouvrir la voie à des organisations comme l’Aquarian Age Community [Communauté de l’Âge du Verseau] qui cherche maintenant à créer un forum spirituel permanent au sein des Nations unies, et la Lucis Trust (autrefois Lucifer) Foundation, qui considère Mikhaïl Gorbatchev comme un premier leader mondial et se vante d’avoir des membres aux plus hauts niveaux de la bureaucratie onusienne.

 

L’influence du Nouvel Âge et du monde occulte est loin d’être absente aux Nations unies.

 

C’est pourquoi le travail de C-FAM – unique gardien à plein temps des valeurs catholiques et pro-vie aux Nations unies – mérite véritablement votre soutien.

 

Personne d’autre ne combat les radicaux de l’O.N.U. comme nous le faisons.

 

Pouvons-nous compter sur votre aide ?

 

********


Nous devons empêcher les radicaux de la

« Charte de la Terre » de mettre le

CHRISTIANISME HORS-LA-LOI

 

Aidez-nous à dénoncer immédiatement cette folie !

 

Cher Austin,

 

            OUI ! Je veux aider C-FAM à dénoncer et combattre cette dangereuse Charte de la Terre que les radicaux de l’O.N.U. veulent faire ratifier pour lui donner force de loi internationale ! Je me rends compte à présent que ce document mettrait virtuellement hors-la-loi le christianisme et imposerait à nos enfants et à notre pays un « culte de la terre » païen !

 

            Je vous prie par conséquent d’accepter le don ci-joint qui aidera C-FAM à lancer une campagne mondiale contre la Charte de la Terre. Il n’y a pas de temps à perdre !

 

            Je fais un don au montant de :

 

q 35$ – veuillez m’envoyer une copie gratuite de votre nouveau document sur la Charte de la Terre !

 

q 50$ – veuillez m’envoyer trois copies gratuites de votre nouveau document sur la Charte de la Terre !

 

q …… $

 

            Ceux qui en ont les moyens pourront envisager un don spécial de…

 

 q 100$          q 200$           q 500$           q 1.000$        q 2.000$        q 5.000$

 

(Veuillez libeller votre chèque au nom de C-FAM.  Comme C-FAM fait du lobbying

au nom des enfants à naître, de la famille traditionnelle et de l’Église,

votre don ne donne malheureusement pas droit à un reçu officiel au Canada.)

 

Catholic Family & Human Rights Institute (C-FAM)

372 Rideau Street, Suite 331

Ottawa (Ontario) K1N 1G7

 

––––––––-

RETOUR