LA COMMUNION À GENOUX

 

Dans le numéro de novembre-décembre 2002 de Notitiae, revue de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements, le cardinal Jorge Medina Estevez, Préfet de la Congrégation, a publié cette lettre adressée à un Évêque de langue anglaise :

 

Excellence,  

 

            La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements a reçu récemment des rapports l’informant que la Sainte Communion a été refusée à des fidèles de votre diocèse qui voulaient la recevoir à genoux plutôt que debout. Ces rapports déclarent que cette politique a été annoncée aux paroissiens ... Ces plaintes offrent donc l’occasion à la Congrégation de faire connaître la façon dont elle traite habituellement de cette question, en vous demandant de faire connaître cette position à tous les prêtres qui auraient besoin d’en être informés.

 

            De fait, la Congrégation s’inquiète du grand nombre de plaintes à ce sujet ... et considère que le refus de donner la Sainte Communion à un membre des fidèles, sous prétexte de sa position à genoux, constitue une violation grave d’un des droits les plus fondamentaux des fidèles chrétiens ... Un tel refus ne devrait jamais avoir lieu ... sauf dans des cas ... de péché public sans repentance de la part de la personne ou de son obstination dans l’hérésie ou le schisme ...

 

            Lorsque la Congrégation a approuvé la législation concernant la station debout pour recevoir la Sainte Communion ... elle l’a fait en stipulant que les communiants ... qui s’agenouillent ne doivent pas se voir refuser la Sainte Communion ... En fait, Son Éminence le Cardinal Joseph Ratzinger a récemment souligné ... que s’agenouiller pour recevoir la Sainte Communion a en sa faveur une tradition séculaire tout à fait appropriée à la lumière de la présence réelle, véritable et substantielle de Notre Seigneur Jésus-Christ sous les espèces consacrées.

 

            ... La Congrégation inviterait Votre Excellence à s’informer si ce prêtre a pour habitude de refuser la Sainte Communion dans les circonstances décrites plus haut ... et à lui demander avec fermeté ... de s’abstenir d’agir de la sorte. La Congrégation examinera à l’avenir les plaintes de cette nature avec grand sérieux ... et a l’intention de prendre des mesures disciplinaires conformes à la gravité de cet abus pastoral.

 

            Je remercie Votre Excellence pour l’attention qu’elle accordera à cette question et compte sur son aimable collaboration en cette matière.

 

            Sincèrement vôtre dans le Christ,

 

            Jorge A. Cardinal Medina Estevez, Préfet

            Franscesco Pio Tamburrino, Secrétaire

 

           


RETOUR